La lettre du réseau prévention

N°7 Juillet-Août 2016

L’Edito : les nouveaux mécanismes de financement

Vous avez entendu parler de Crowdfunding, de Fintecht, de Business Angels, est-ce que cela concerne les TPE et PME ?
La généralisation de la relation entre les entreprises au travers d’internet fait fortement évoluer les usages, il est normal que cela provoque aussi changements  dans le  financement. De toujours la « love money », l’argent apporté par les amis et la famille,  ou des souscripteurs a été un moyen de financement, aujourd’hui les « amis » sont partout sur internet, ils « like », ils sont de notre tribu ou de notre communauté ou simplement,  intéressés à ce que nous faisons.  Les outils se sont donc développés permettant des relations financières directes entre partenaires, l’argent virtuel (bit coins),  le Crowdfunding, les levées de fonds sont les éléments  les plus connus  de ces  fintech qui veulent révolutionner le monde financier. Ces outils sont de plus en plus tournés vers les PME, Ils apparaissent aujourd’hui comme des moyens alternatifs de financement.

Le Comité de Pilotage du réseau de la prévention

Focus : Avez-vous mis en place votre kit de gestion ?

Tout au long des Newsletters, nous vous avons proposé d’utiliser des outils de gestion. De bons outils de suivi sont efficaces pour anticiper et ainsi protéger votre  entreprise.
- Le Budget pour préparer  l’année et fixer les objectifs à atteindre
- Le Tableau de Bord Mensuel afin de contrôler tout au long de l’année les réalisations, et surveiller vos marges
- Le Tableau de Trésorerie afin de prévoir les besoins ponctuels ou structurels de trésorerie
- Le Suivi des Commandes afin de maitriser son plan de charge et décider des actions commerciales à lancer.

Le Réseau de la Prévention grâce à l’ordre des Experts Comptable propose une version encore plus efficace du Kit de Gestion. Celui-ci est disponible d’ores et déjà sur le site de notre réseau.


N’hésitez pas à télécharger ce Kit et à nous laisser un message en cas de difficulté ou d’adaptation à votre entreprise.

Pour en savoir plus suivez le lien


Votre kit de gestion amélioré 

Actualité : Embauche PME : jusqu’à 100% remboursé sur les cotisations patronales.

En 2016, chaque entreprise ou association qui engage un nouveau salarié rémunéré jusqu’à 1 900 € brut mensuels, bénéficie durant les 2 premières années du contrat, d’une prime trimestrielle de 500 €, soit 4 000 € au total.



Lire la suite

A retenir / A savoir :   La fin des tarifs règlementés des énergies pour les entreprises = la nécessité de renégocier ses contrats d’énergie

Bien que le marché de l’énergie soit ouvert depuis quelques années en France, l’obligation réglementaire de contracter en tarif de marché pour certaines entreprises depuis le 1er janvier 2015 offre de nouvelles opportunités d’économie sur ce poste. D’ailleurs,  ce début d’année a connu un prix de l’énergie électrique historiquement bas  sur le marché!
Pour autant, il faut connaitre la structuration tarifaire de la fourniture d’électricité et de gaz en France pour être en capacité de comparer ce qui est comparable. Il faut notamment dissocier

  •  le coût de fourniture et des taxes et contributions
  • Le  coût d’acheminent
  • les différents services proposés, assez variables d’un fournisseur à l’autre.

Les CCI peuvent vous accompagner : elles vous remettront et vous expliqueront  d’une fiche pratique pour élaborer simplement son cahier des charges assortie d’une liste à jour de fournisseurs de gaz et d’électricité, et également d’un tableau comparatif.

Focus en région

La crise aviaire a touché en premier lieu le monde agricole, celui des éleveurs à qui l’on a demandé de créer un vide sanitaire, coupe-feu permettant l’arrêt de la transmission de la maladie. Aujourd’hui, c’est la filière aval qui est touchée. En effet, cette filière diversifiée composée essentiellement de TPE (abatteurs, transformateurs, fournisseur d’aliment, de condiment, transporteur, verrier, utilisateurs de plumes etc.)  et centrée sur l’économie régionale, connait une baisse d’activité faute de matière première.

L’état, sensible à ces  difficultés vient de débloquer une enveloppe de 60 M€ et  propose des aides sous forme d’avances remboursables.
Pour en bénéficier, vous pouvez remplir un dossier disponible en ligne sur le site de France Agrimer, ici.

Chambre d’agriculture, Chambre de Commerce et d’industrie, Chambre des Métiers et de l’artisanat et l’ARIA sont partenaires du dispositif et peuvent vous aider.

Le mot du banquier : « Une devinette : qu’est ce qui date du siècle dernier, est relié à une ligne de téléphone fixe et crache des ordres en papier ? » par Stéphane K.

Non ce n’est pas qui vous croyez ……mais bel et bien un fax.
Croyez-le ou non, certaines sociétés l’utilisent encore pour envoyer à leur banque des ordres de virement ! Et le fax est effectivement le plus sûr moyen pour virer sans encombres des fonds à un…..escroc qui a au préalable usurpé l’identité de l’entreprise.


Plus c’est gros et simple, plus ça marche !
C’est pour cette raison que les banques les plus sérieuses ont mis fin à la transmission d’ordres par fax et imposent que ces virements transitent par des moyens informatiques sécurisés. L’installation et l’utilisation de ces sécurités est rapide, efficace et gratuite dans la plupart des cas. Plusieurs formes sont proposées en lien avec le fonctionnement de l’entreprise et les montants concernés. C’est aussi le bon moment pour revisiter vos procédures internes de paiement, ainsi que les délégations et procurations que vous aurez pu octroyer au fil des années. Vous aurez ainsi l’assurance de protéger votre entreprise de ces risques importants de fraude. »

Agenda

CCI de Toulouse en co-organisation avec CCI MP : Tour de France de la finance participative du 30 juin  2016. Inscrivez-vous

6 à 8 de la finance le 6 juillet 2016 « les nouveaux modes de financement »  par le Médiateur National du Crédit Monsieur PESIN. Inscrivez-vous

FAQ :
Moussa E nous écrit : Suite aux inondations de  2014  dans le Comminges, je n’ai jamais pu revenir au niveau d’activité antérieur de mon entreprise. Je constate qu’aujourd’hui je ne sais plus faire face au paiement des salaires de mes quatre employés.  Je n’ai pas pu les payer le mois dernier et je ne sais pas comment les payer ce mois –ci. Licenciement, dépôt de bilan, deux solutions extrêmes que je répugne à utiliser, Pouvez-vous m’aider ?

Cher Moussa : Je comprends que vous traversez une période particulièrement dramatique pour votre entreprise, il existe une garantie des salaires (AGS) que vous pouvez activer. Pour cela, tournez-vous vers le Tribunal de Commerce qui vous orientera vers la procédure la plus adaptée pour préserver à la fois votre entreprise et le salaire de vos employés.  Gardez votre moral et bon courage.

Patrick P : Je sors de chez mon banquier et après une discussion ouverte, j’ai compris que je ne pourrais bénéficier du crédit nécessaire à l’achat des fournitures de ma production d’été. Je sais que la Médiation du crédit existe, mais j’hésite à la faire jouer car je crains des mesures coercitives de mon banquier, quel est votre avis ?
Cher Patrick P : il faut voir la médiation du crédit comme un acte normal de gestion, parlez en ouvertement à votre banquier et sollicitez la commission de la médiation du crédit par l’intermédiaire d’un tiers de confiance (CCI, CMA, Ordres des Experts comptables et des avocats, etc.)
Rassurez-vous, la médiation du crédit jouera son rôle et mènera avec votre banquier les discussions nécessaires à trouver une solution possible. Votre banquier est habitué à cette démarche, et sait écouter les arguments de la médiation du crédit. Rien à craindre pour vos relations futures

.

La vie du réseau

Tribunal de Commerce :
M Christian BASTIDE a été élu Président du Tribunal de commerce et remplace ainsi M Jacques PICARD.

Fédération bancaire française :
M Pierre CARLI a été élu Président du Comité des banques de Midi-Pyrénées.

Banque de France
M Maxime Maury a été nommé Directeur Régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées de la Banque de France

http://www.reseauprevention.fr/